Top

Où sont passées mes hormones après 40 ans ?

Hormones et métabolisme

Où sont passées mes hormones après 40 ans ?

Comment fonctionnent vos hormones ?

A 46 ans, je ne suis pas affectée par un quelconque changement hormonal qui s’opère pourtant en moi !

Une ou deux petites bouffées de chaleur durant la nuit, il y a plusieurs mois…Puis plus rien !

Je m’intéresse au sujet car j’ai des amies qui m’ont confié que depuis qu’elles étaient ménopausées elles avaient pris 5 kg et elles n’arrivaient pas à les perdre”. Elles se sentent toujours fatiguées et molles !

J’ai donc vraiment cherché à comprendre si cette “ménopause” était une “excuse facile” à la prise de poids, au manque de vitalité, ou une “vraie réalité” pour certaines femmes ?

Comment se fait-il que je ne sois pas concernée par “ce trouble hormonal” ?

J’ai le même poids depuis plus de 20 ans et pas elles (alors que nous avons le même âge) ?

Je sais que la pré ménopause et la ménopause varient selon les femmes, mais quand même, cela m’a intrigué et je me suis penchée sur le sujet 🙂

Voici donc le résultat de mes recherches :

Avant la quarantaine, vous pouvez (à peu près) boire et manger ce que vous aimez et si vous ne faites pas d’excès ce sera OK pour vous. Vous aurez toujours la pêche ! Bien que…Avec la malbouffe cela s’avère de moins en moins vrai aujourd’hui.

Mais il faut reconnaître, qu’après 40 ans, on se remet beaucoup plus difficilement d’un excès d’alcool par exemple ou d’une nuit blanche…

Faisons donc le point :

A la vingtaine :

Vos hormones nommées : Œstrogènes, progestérone et testostérone ont une super “caisse”.

Vous pouvez avoir un enfant,  vous êtes débordant d’énergie et votre libido est au beau fixe !

Si vous avez quelques kilos en trop vous arrivez facilement, (si vous le décidez), à les perdre.

Votre corps est jeune et assez fort pour gérer les facteurs de stress de la vie.

Mais ce qu’il faut savoir c’est que votre style de vie et votre environnement pourront commencer à nuire à vos hormones dans le temps !

Si vous êtes un consommateur régulier d’alcool, de caféine, de tabac… De médicaments, de malbouffe (nourriture industrielle)… Toutes ces toxines ingurgitées seront récupérées par votre foie (qui travaille pour “détoxifier votre organisme).

Si votre alimentation est grasse, faible en nutriments… cela va aussi affecter vos hormones.

Plus une bonne dose de stress et d’anxiété par-dessus tout ça et vous affecterez votre digestion, votre perte de poids, votre sexualité, voire même votre fertilité.

A la trentaine :

Cela commence ! Vos hormones commencent une baisse constante et peuvent même “se déséquilibrer”, surtout si vous avez eu des enfants.

Vous n’avez pas encore de “symptôme” à cet âge, mais votre “résistance naturelle” peut commencer à s’affaiblir et vous pouvez noter des petits changements dans vos niveaux d’énergie et de libido.

Le déclin naturel de la progestérone peut augmenter la dominance d’œstrogène et déclencher des troubles du sommeil, fatigue, baisse de la libido, fibromes et Endométriose.

Votre système hormonal est mis à rude épreuve :  vous devez gérer le ménage, votre travail, vos enfants, les loisirs…

Vous être pressés et n’avez pas beaucoup le temps ni le courage de cuisiner lorsque vous rentrez le soir à la maison !

Du coup, vous allez au plus simple : plats préparés, pâtes, surgelés…

Votre alimentation est souvent basée sur des aliments industriels, transformés.

Plus votre foie est exposé à ce type d’aliments plus les toxines risquent de s’accumuler dans vos cellules graisseuses.

Il faut aussi savoir, qu’avec ce rythme de vie trépidant, votre glande thyroïde peut “dysfonctionner”. Ce dysfonctionnement peut  ralentir votre processus métabolique, créer la baisse de votre niveau d’énergie et rendre plus difficile la perte de poids.

C’est la raison pour laquelle, si vous avez déjà eu des enfants et que vous avez les signes évoqués précédemment,  il est toujours bon de faire contrôler votre thyroïde par un médecin.

En tout cas, si vous n’arrivez pas à perdre du poids et que vous en avez marre de faire des régimes YO-YO (perdre des kilos et les reprendre 6 mois + tard), il est temps de manger sainement !

Pour cela, il vous faudra adopter une alimentation comportant des glucides, des bonnes protéines et de graisses saines.

A la quarantaine :

Vous voilà rentré officiellement dans la périe-ménopause ! C’est-à-dire que vos ovaires ne vont plus être vraiment utiles !

Votre testostérone, progestérone et DHEA (hormone stéroïdienne sécrétée par les glandes surrénales) , diminuent plus rapidement à partir de 40 ans.

Peut-être commencez-vous à avoir des  sautes d’humeur, des insomnies, de l’anxiété, des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes, une baisse de la libido, une faible énergie, des douleurs articulaires, des oublis….

Votre alimentation ne vous transmet pas suffisamment d’énergie et vos fonctions immunitaires peuvent commencer à se détériorer : infections régulières, indigestion…

D’où l’importance :

1/ de faire pratiquer un bilan hormonal

2/ d’adopter une alimentation naturelle riche en nutriments

3/ de pratiquer régulièrement du sport

A la cinquantaine :

L’âge moyen de la ménopause se situe autour de 52 ans.

Toutes vos hormones sexuelles (œstrogène, progestérone, testostérone) diminuent régulièrement.

Votre peau est plus sèche et quelques rides apparaissent !

Votre masse musculaire diminue également plus rapidement (environ 14 % par décennie).

Si votre alimentation n’a pas été équilibrée jusqu’à présent, vous êtes en train d’en ressentir vivement les effets.

Rajoutez à cela que si durant cette dernière décennie vous avez subi des tensions nerveuses : problèmes conjugaux, des parents âgés, deuils…

Ces problèmes peuvent exacerber les problèmes liés à la ménopause.

Sans parler d’autres problèmes de santé plus graves !

Mais LA BONNE NOUVELLE, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour améliorer naturellement votre santé et ralentir ce processus 🙂 (en complément d’un bilan médical qui est indispensable).

L’objectif de cet article c’est de vous faire passer à l’action 🙂 de prendre soin de VOUS !

Plus vite vous comprendrez l’importance de manger sainement, de bouger….Plus vite vous aurez de chance d’AGIR pour rester en bonne santé !

Et vous sentir bien dans votre corps, bien dans votre tête, heureux de vivre et de vieillir !

En conclusion :

Je pense que je ne ressens pas vraiment les effets d’un quelconque “désordre hormonal” car je “booste mon métabolisme”, grâce à mon mode de vie :

  • j’ai une activité physique régulière
  • je porte attention à ce que je mange

Mon hygiène de vie me permet de moins “subir” un déséquilibre hormonal et cela est également possible pour vous !

Décidez une bonne fois pour toute de prendre l’engagement de prendre soin de vous !

Faites un bilan auprès de votre médecin pour vérifier si vous vous n’avez pas de déséquilibre hormonal.

Investissez en vous-même, organisez votre vie pour :

  • faire du sport (minimum 3 fois par semaine) ,
  • préparer vos repas à l’avance pour manger sainement et hydratez-vous régulièrement
  • dormez au grand minimum 7h00.

Et si vous commenciez maintenant ?

Reprenez votre corps en main

Inscrivez-vous et recevez nos conseils et vidéos gratuits privés.

Aucun spam ni publicité

No Comments

Post a Comment

Share This